EVENT : Surf contre la faim

Le samedi 22 octobre de 13 à 19h se tiendra un évènement sportif, festif et solidaire « Surf contre la faim ». Cette première édition est organisée en partenariat avec l’Association des Ecoles de Surf de Biarritz, la Fédération française de surf et l’ONG « Action contre la faim ».

14370433_1079814022126406_8040156048408955346_n

Passionnés et amateurs sont invités à se regrouper autour des valeurs du surf, de la mer mais surtout de la solidarité. Pour y participer, il y a plusieurs solutions :

  • Constituer une équipe de 4 personnes pour participer à un relais basé sur la plus longue distance parcourue en surf sur les vagues.
  • S’incrire seul : l’organisation vous attribuera une équipe
  • Faire un don spontané sur Hello Asso. L’intégralité des bénéfices sera reversée à Action Contre la Faim.

Un village d’accueil permettra d’échanger, de s’informer sur les actions locales et de débattre de la lutte contre la faim. Diverses animations dont des cours de yoga seront proposés sur la plage.

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, rendez-vous sur le site HelloAsso –> http://bit.ly/2cOfKpz 

Un bel évènement à partager sur facebook et ailleurs !

CULTURE : Découvrez le Club 418

Le Club 418 ? ça n’est pas une nouvelle boîte de nuit mais un groupe de designers rassemblés autour d’un projet artisanal, respectueux de l’environnement et valorisant le savoir-faire de la côte BasqueLeur création ? Des meubles « designoriginaux » et uniques façonnés grâce à la récupération du surplus de résine issue de la fabrication de planches de surf.

***

Depuis 2015, le mobilier Club 418 mêle upcycling, design et surf. Quatre amis surfeurs-designers-shapers-artisans originaires du Pays Basque se sont réunis autour de la création d’une ligne de mobilier de qualité.

club418Team3

Réalisée en accord avec leur style de vie et leurs convictions, sa fabrication implique recyclage de résine de planches de surf (un matériau délaissé et très polluant !), artisanat local et pureté des lignes.

000006

Les meubles Club 418 retranscrivent avec naturel l’exigence et la maîtrise des artisans. Les plateaux en résine sont entièrement façonnés à la main dans l’atelier Gato Bask de Bidart. Les pieds en hêtre sont tournés par un ébéniste basque malvoyant. Upcycling direct de la fabrication de planches de surf – via la récupération de fibre et de résine – le souci du détail, la précision, et l’innovation en sont les leitmotivs.

IMG_5990

IMG_6007

Le design des meubles est influencé par les années soixante, l’ambiance du jazz diffusé à l’atelier, mais aussi l’époque où les objets du quotidien avaient une valeur sentimentale forte.

000017

Sur le principe de petites séries et de modèles uniques, la première collection mêle coloris intenses et travail des nuances, en finition mate ou brillante, sur mesure…

Crédit Guillaume Fauveau (1)Crédit Photo : Guillaume Fauveau Crédit Guillaume FauveauCrédit Photo : Guillaume Fauveau

La nouvelle vague du mobilier ?

EXPO : QUAND LE SKATE DEVIENT ART

Du 19 avril au 26 mai, découvrez une exposition atypique et comme on les aime à la rédaction : les longskates en bois d’AICIRIA, au concept store de Biarritz Ink.

aiciria_longboards_2

Oui, La Côte Basque est remplie d’artistes reliés aux sports de glisse, créatifs et talentueux, c’est ce qui nous fait vibrer chez REGULART. Du coup, on était bien contents de recevoir le communiqué de presse de Basile et ses planches…

12764721_1113647982000302_6864830032433000503_o

Depuis 5 ans, se développe discrètement un atelier près de Saint-Palais. « Aiciria » ressemble à une cabane de menuisier & sort des longskates en bois massifs en plus d’autres assemblages de matières brutes. Ce sont les créations improbables de Basile.

aiciria_longboards_3

Dans la vraie vie, Basile est architecte et skateur (depuis les années 70). Déformation professionnelle oblige, il est fasciné par le bois et la matière brute en général.

En 2010 il s’essaie à tailler un skate dans la longueur d’un morceau de chêne tortueux, oublié dans un coin. Une fois re-dessiné, raboté et monté sur une paire de trucks Randal et des roues Gravity, la rencontre entre les possibilités innies du travail du bois et la liberté revendiquée de la culture skate devient une évidence.

Depuis, Basile consacre ses week-ends à expérimenter le shape et l’association de différentes essences de bois et de matières pour produire des planches uniques. Chacune est le produit d’un processus créatif qui a pour point de départ les bois passés à portée de main…

Projet artistique et humain avant tout, les planches sont distribuées de manière hyper confidentielle. La plupart d’entre elles roulent. D‘autres sont jalousement conservées par leurs propriétaires comme des œuvres d’art rares et précieuses. Pour la première fois, certaines seront exposées à la galerie du concept store Biarritz Ink.

aiciria_longboards_4

À propos de Biarritz Ink : Galerie d’art et studio de tatouage, orienté vers le partage, Biarritz ink est l’endroit du métissage et de la rencontre. La galerie accueille toute l’année des artistes de styles et d’origines variés. Le concept store est ouvert du mardi au samedi et 10h à 19H. Vous le trouverez quartier Iraty, 12, rue des mésanges – Halle DARLA n°26 à Biarritz.

aiciria_longboards_1

Plus d’informations sur :

Crédit photos : Aiciria Longboards

CONCEPT : VIKTORIA du style & de la praticité fait main !

A la rédac, on aime dénicher les nouveautés ! Aujourd’hui on vous présente la marque de housses de surf « VIKTORIA ». Créatrice locale, on a pas pu s’empêcher de flasher dessus. Découverte ci-dessous en quelques questions…

SHOOTING MARINE COLOR BLOCK1REGULART MAG : Une petite présentation de toi ?

Moi c’est Victoria, j’ai 26 ans, j’ai grandi entre le bassin d‘Arcachon, la Côte Basque et le Maroc, d’où ma passion pour le surf. Je baigne dans l’eau depuis longtemps ! Je ne fais d’ailleurs pas que du surf, je suis passionnée par les sports de glisse en général, je fais aussi du kite, du snowboard et j’aime cruiser sur mon skate sur les balades de bord de mer.

J’ai fait des études de design et une spécialisation en business de la mode, en parallèle j’ai fait des études d’évènementielle, j’ai d’ailleurs fait tous mes stages sur Hossegor, j’aime cette ville, les mentalités, le fait de se retrouver au l’eau le matin avant d’aller bosser 😉 Je suis maintenant en recherche de travail ! Avis aux propositions 🙂

REGULART MAG : Toi & le surf, tu nous racontes ?

Je surfe depuis pas mal d’années… j’ai commencé au lycée à st Jean de Luz, je garde d’ailleurs des super souvenirs de nos sessions à Cenitz et alentours… je surfe une 6,0 !


REGULART MAG : 
Ton meilleur souvenir à l’eau ?

Hum…sans remonter à trop loin je dirais que c’était il y a deux mois, avec deux copines on est allé surfer Imsouane au Maroc, pour le coup on a loué des longboards car les vagues n’étaient pas assez puissantes, les vagues étaient incroyablement longues, environ 3 minutes, avec un soleil et des gens adorables à l’eau, bref une super journée !

IMG_8927

REGULART MAG : Et Viktoria : raconte nous l’histoire ! 🙂

Viktoria c’est une idée que j’ai depuis un an, pendant mes études de design, et business de la mode j’ai cherché a développer mon propre projet. Les housses de surf c’était donc un bon compromis entre mes passions et mes études.

Cela fait 15 ans que je vis entre la France et le Maroc du coup j’ai de suite penser aux tissus marocains pour créer ma première housse, ils sont épais et du coup protègent bien et puis en bon designer j’ai étudié les problèmes que pouvait avoir une housse de base et j’ai ainsi rajouté une poche afin de pouvoir y ranger la fameuse wax que PERSONNE ne pense a prendre quand il va surfer !

20160323_121241

REGULART MAG : Ton processus de créa, tes matières… dis nous tout !

J’ai la chance d’avoir dénicher un super artisan sur Marrakech qui fait des kilims qu’il tisse de façon artisanale sur un grand métier à tisser, je peux donc lui commander les couleurs que je veux ! Cela me permet de mettre dans mes housses mon amour pour le Maroc. Et puis travailler avec des personnes comme ça c’est génial, les lien que l’on développe est exceptionnel et cela me permet d’avoir des produits 100% laine naturelle. J’aime associer les couleurs et jouer sur des collections différentes.

REGULART MAG : Parle nous de tes collections…

J’ai développé plusieurs collections en fonction des tissus que je trouvais chez lui, ma collection « Maroc » reprend les tissus marocains avec leurs motifs assez significatifs, ma collection « Mexique » est liée à des tissus très colorés mais pour autant tout à fait marocain, et pour ma collection « Marine » j’ai joué sur les « color blocks » en y ajoutant des boutons à ancre marine.

Afin de lancer ma marque j’ai crée pas mal de housses afin d’avoir toutes les tailles à disponibilité mais je fais aussi du sur-mesure quand on me le demande, c’est même avec plaisir. Je fais choisir la couleur du nose, du corps, de la poche, la couleur du cordon de serrage et le type de bouton. Bref de la personnalisation à 100%.SHOOTING MARINE COLOR BLOCK11

REGULART MAG : Ou peut-on voir & acheter tes housses ?

On pourra voir mes housses à partir du 8 avril jusqu’au 22 mai au Pop Up store d’Hossegor, chez All Good et au Quartier Moderne qui aura lieu à la chambre d’Amour à Anglet le 6-7-8 mai 2016. Je vous attends !

J’y exposerai mes housses, mes serviettes et mes ponchos, j’ai travaillé sur un kit de surf, le poncho qui reprend la matière du nose de la housse pour le liseré du col, très pratique pour se changer avant d’aller surfer et ne pas dévoiler toutes ses parties intimes !

Et sur la serviette j’ai mis une petite poche et j’ai fait des coins afin de les remplir de sable pour que la serviette ne s’envole pas, j’ai repris les même matières que pour le nose de mes housses afin d’avoir une unité.

On peut aussi me contacter directement soit par mail à viktoria.surfbag@gmail.com ou par message privé sur ma page Facebook.

38

REGULART MAG : Inspirations ?

Mes sources d’inspirations ce sont le Maroc mais aussi les différents voyages que j’ai pu faire, j’aime découvrir le monde, de nouvelles cultures, de nouveaux paysages et de nouvelles langues !11

REGULART MAG : On te souhaite quoi pour cette année ?

De Surfer… Voyager… Développer ma marque à plus grande échelle et trouver un travail… Oui je pense que tout ça serait bien 😉

20160323_123018
20160323_125738